CEBL - Promotion
Actions: lb; msft
Fonds communs: ccm1201
OUTILS ET RENSEIGNEMENTS

Glossaire

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Abri fiscal

Placement qui permet au contribuable de réduire ses impôts à payer, par exemple en lui permettant de profiter d'une déduction fiscale immédiate, d'un crédit d'impôt ou d'un report d'impôt.

Acceptation bancaire

Type de titre de créance à court terme négociable émis par une société non financière telle que Ford ou General Motors et dont le capital et l'intérêt sont garantis par la banque. Cette garantie a pour effet de réduire le risque; elle se traduit de ce fait par un prix d'émission plus élevé, donc par un rendement plus faible.

Achalandage

Élément d'actif incorporel d'une société. L'acheteur est souvent disposé à verser un certain montant pour la « renommée » de l'entreprise, en plus de ce qu'il doit débourser pour l'achat du reste de l'actif. Ce poste figure au bilan et représente l'excédent de la somme versée pour les actions sur leur valeur comptable nette.

Achat adossé

Prise de contrôle financée en grande partie par des titres d'emprunt garantis et remboursés, capital et intérêts, par l'actif et les fonds autogénérés de la société acquise. De manière générale, ce type d'opération est surtout financé par des emprunts bancaires et des obligations de deuxième qualité et, dans une moindre mesure, par des capitaux propres. L'effet de levier est si important que la réussite de l'opération dépend de la stabilité de l'économie et des taux d'intérêt, ainsi que de la stabilité des fonds autogénérés de la société acquise.

Achat ferme

Opération par laquelle un courtier en valeurs mobilières achète toute une nouvelle émission d'actions ou d'obligations, souvent seul, dans le but de la revendre à ses clients. Le courtier risque son propre capital et s'il doit réduire le prix de son émission pour pouvoir la vendre, c'est lui qui doit éponger la perte.

Achat par échelons de baisse

Méthode consistant à acheter des titres supplémentaires d'une même émission à un cours inférieur à celui des titres achetés en premier lieu dans le but de réduire le coût moyen par action.

Achat par endettement

Prise de contrôle financée en grande partie par des titres d'emprunt garantis et remboursés, capital et intérêts, par l'actif et les fonds autogénérés de la société acquise. De manière générale, ce type d'opération est surtout financé par des emprunts bancaires et des obligations de deuxième qualité et, dans une moindre mesure, par des capitaux propres. L'effet de levier est si important que la réussite de l'opération dépend de la stabilité de l'économie et des taux d'intérêt, ainsi que de la stabilité des fonds autogénérés de la société acquise.

Achats périodiques par sommes fixes

Méthode consistant à investir à intervalles réguliers une même somme d'argent dans un titre donné pendant une certaine période, ce qui a pour effet de réduire le coût moyen par action.

Acheteur dispensé

Investisseur institutionnel pour qui la vente d'une émission de titres ne requiert pas le dépôt d'un prospectus auprès de la commission des valeurs mobilières compétente.

Acheteur d'une option

Acheteur d'une option d'achat ou d'une option de vente. On parle aussi de titulaire ou de détenteur d'une option.

Actif

Rubrique du bilan d'une société qui correspond à tout ce qui lui appartient et à tout ce qu'on lui doit (espèces, titres, matériel, bâtiments...).

Actif à court terme

Encaisse et autres éléments d'actif tels que les débiteurs et les stocks qui, dans le cours normal des affaires, sont convertibles en espèces dans l'année. L'actif à court terme est une rubrique du bilan.

Action

de propriété dans une société auquel se rattache un droit sur l'actif et les bénéfices de celle-ci.

Action à caractère cyclique

Action d'une société appartenant à un secteur d'activité particulièrement sensible aux fluctuations de la conjoncture économique, par exemple le secteur minier ou forestier.

Action à fort rendement

Action ordinaire qui offre ou devrait offrir un très bon dividende aux actionnaires. En général, action d'une société bien établie, qui n'a pas de projet d'expansion et qui, de ce fait, n'a pas besoin de financement interne (matériel, et autre).

Action accréditive

Action donnant droit à des déductions et à des crédits fiscaux qui ne sont offerts normalement qu'à une société. Les sociétés d'exploration et les sociétés minières canadiennes peuvent émettre ces actions au-dessus du pair parce qu'on considère que ceux qui les achètent participent aux frais d'exploration et d'aménagement qu'elles engagent et ont ainsi le droit de déduire ces frais de leur revenu.

Action bloquée

Action en circulation d'une société qui, bien qu'elle soit assortie d'un droit de vote et d'un droit au dividende, ne peut être vendue ou achetée sans une autorisation spéciale. Les sociétés minières et pétrolières ont souvent recours à ce procédé lorsqu'elles émettent des actions de trésorerie (actions autorisées mais non émises) pour acquérir de nouveaux terrains. Les actions ne peuvent être débloquées qu'avec la permission des autorités compétentes, soit la bourse ou la commission des valeurs mobilières de la province, ou les deux à la fois.

Action cotée en bourse

Action d'une société qui se négocie en bourse. La société verse à la bourse des droits d'admission à la cote pour que ses titres y soient inscrits; elle est alors tenue de se conformer aux règles et règlements édictés par celle-ci pour maintenir ses privilèges d'admission.

Action cotée en cents

Valeur spéculative qui se vend au-dessous de 1$.

Action de la classe ou de la catégorie « A » ou « B »

Distinction que font les sociétés entre deux catégories d'actions ordinaires. Les actions de la classe « A » peuvent donner droit à un versement de dividendes en espèces et les actions de la classe « B » à un dividende en actions. On peut également relever des différences au titre du droit de vote ou de la répartition de l'actif en cas de liquidation. L'épargnant doit bien s'informer des modalités d'une catégorie d'actions donnée avant d'effectuer un achat.

Action de trésorerie

Action faisant partie du capital autorisé d'une société mais qui n'a pas été émise. Également, action qui a déjà été émise mais que la société a rachetée.

Action ordinaire

Titre représentatif d'une part de propriété dans une entreprise et qui donne un droit de vote. L'actionnaire ordinaire peut recevoir un dividende mais seulement après versement du dividende aux actionnaires privilégiés. L'actionnaire ordinaire est le dernier à recevoir sa part de l'actif de la société en cas de liquidation, il prend rang après les créanciers, les détenteurs de titres d'emprunt et les actionnaires privilégiés.

Action privilégiée

Action d'une société accordant à son détenteur le droit de recevoir une somme fixe en cas de liquidation (après les détenteurs d'obligations) et de recevoir un dividende fixe avant les actionnaires ordinaires. Les actions privilégiées ne bénéficient normalement d'un droit de vote que lorsqu'un nombre stipulé de dividendes n'ont pas été payés. On considère généralement l'action privilégiée comme un investissement à revenu fixe.

Action privilégiée à dividende cumulatif

Action privilégiée comportant une clause selon laquelle les dividendes s'ajoutent les uns aux autres s?ils ne sont pas payés à la date prévue et ils doivent être versés intégralement avant qu'un dividende ne puisse être distribué aux porteurs d'actions ordinaires.

Action privilégiée de premier rang

Action privilégiée qui, en cas de liquidation de la société émettrice, prend rang avant les autres catégories d'actions privilégiées quant à la répartition de l'actif de la société et au paiement des dividendes.

Action privilégiée participante

Action privilégiée qui, en cas de liquidation de la société émettrice, prend rang avant les autres catégories d'actions privilégiées quant à la répartition de l'actif de la société et au paiement des dividendes.

Action subalterne

Action sans droit de vote ou avec droit de vote limité, parfois appelée action ordinaire subalterne. Comme l'action ordinaire, elle donne à son détenteur le droit de participer aux bénéfices de la société et à l'actif de celle-ci en cas de liquidation, mais les restrictions relatives au droit de vote font que son cours peut différer de celui de l'action ordinaire de la société, qui comporte un droit de vote.

Actionnaire

Personne qui détient des actions ordinaires ou des actions privilégiées dans une société.

Actionnaire inscrit

Dont le nom figure dans les livres ou registres de la société un jour donné. Si, par exemple, une société déclare un dividende ou une émission de droits de souscription à l'intention des actionnaires inscrits le 15 janvier, tous les actionnaires dont le nom figure dans ses livres ce jour-là recevront un paiement de dividende ou des droits de souscription.

Actualisé

Lorsqu'un événement quelconque, comme une augmentation du dividende ou une baisse du bénéfice, est prévu et qu'il a déjà rejailli sur le cours de l'action, on dit de ce cours qu'il a été « actualisé » par le marché.

Administrateur

Membre du conseil d'administration d'une société par actions élu par les actionnaires ordinaires au moment de l'assemblée annuelle pour orienter la politique générale de la société.

Agent comptable des registres

Société de fiducie (en général) désignée par une société pour gérer la délivrance et l'inscription des certificats de titres.

Agent des transferts

Société de fiducie désignée par une société pour tenir le registre de ses actionnaires, c'est-à-dire le livre dans lequel sont inscrits le nom et l'adresse de chaque actionnaire et le nombre d'actions qu'il détient. Assez fréquemment, l'agent des transferts s'occupe d'envoyer les chèques de dividendes.

Agent financier

Courtier en valeurs mobilières choisi par une société ou par un gouvernement pour lui donner des conseils relatifs à des questions financières et pour organiser la prise ferme de ses titres.

Aller-retour

Achat et vente d'un même titre dans un court délai (en général un jour, une semaine ou un mois). Dans une opération aller-retour, le négociateur s'intéresse davantage aux fluctuations de cours au jour le jour qu'aux dividendes ou qu'à la croissance à long terme.

Allocation du coût en capital

Déduction permise sur certains biens dans le calcul du revenu d'un contribuable ou d'une société pour une année d'imposition donnée en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu. Cette déduction est traitée comme une charge d'exploitation et elle peut différer de la provision pour l'amortissement comptable de l'exercice.

Amortissement

Imputation systématique aux résultats de la diminution de valeur d'un bien corporel ou d'un bien incorporel au cours de sa vie utile résultant de l'usure causée par l'usage, l'écoulement du temps ou l'obsolescence, sur une certaine période au terme de laquelle la valeur du bien est égale à zéro. Il s'agit d'une constatation comptable n'ayant aucune incidence sur l'encaisse. Nota : L'anglais utilise le terme « amortization » pour les biens incorporels (achalandage, améliorations apportées à des locaux loués à long terme ou frais d'une nouvelle émission d'obligations ou d'actions) et « depreciation » pour les biens corporels. Le français ne fait pas cette distinction.

Analyse fondamentale

Analyse de valeurs qui repose sur des données essentielles relatives à une société : chiffres d'affaires, bénéfice, dividendes prévus. C'est le pendant de l'analyse technique.

Analyse technique

Type d'analyse de valeurs mobilières ou du marché dans son ensemble qui étudie le comportement des investisseurs à partir de graphiques illustrant les fluctuations des cours et le volume des opérations. L'analyse technique peut servir à étudier l'évolution possible du cours des actions dans le futur.

Arbitrage boursier

Opération consistant à acheter une valeur sur une bourse et à revendre simultanément sur une autre bourse la même valeur ou une valeur équivalente à un cours qui rapportera un bénéfice à l'arbitragiste. Ce bénéfice correspond à l'écart entre le cours acheteur et le cours vendeur et cet écart est généralement très mince. L'arbitrage boursier est une opération complexe exécutée par des négociateurs professionnels.

Arbitrage du portefeuille

Vente de titres que l'on détient pour les remplacer par d'autres.

Arrêt des opérations

Cessation temporaire des opérations sur un titre afin de permettre à l'émetteur de diffuser des nouvelles importantes. Tous les investisseurs ont ainsi le temps d'être informés de ce qui se passe et de prendre les décisions appropriées.

Arriéré

Somme qui reste due, par exemple les arriérés d'intérêts ou de dividendes, qui n'ont pas été versés à la date de paiement prescrite.

Association canadienne des paiements

Organisme exploitant un système national de compensation automatique des paiements entre les banques dont l'effet est de réduire les coûts et d'augmenter l'efficacité du système de compensation au Canada. En sont membres les banques à charte, les sociétés de fiducie, les sociétés de prêts,certaines caisses populaires et caisses d?économies

Au-dessous du pair

Une action privilégiée ou une obligation qui se négocie au-dessous du pair lorsque son cours est inférieur à sa valeur nominale.

Au-dessus du pair

Une action privilégiée ou une obligation qui se négocie au-dessus du pair lorsque son cours est supérieur à sa valeur nominale ou, dans le cas d'une nouvelle émission d'obligations ou d'actions, lorsque le cours du marché est supérieur au prix de vente initial.

Au prorata

L'expression « au prorata » signifie en proportion de, proportionnellement à. Ainsi, un dividende est versé aux actionnaires au prorata du nombre d'actions qu'ils détiennent.

Autorités canadiennes en matiére de valeurs mobilières

Terme générique servant à désigner l'autorité provinciale (p. ex. la commission des valeurs mobilières) chargée de l'application de la loi provinciale sur les valeurs mobilières.

Avec dividende

L'action cotée avec dividende donne à l'acheteur le droit de recevoir le dividende déjà déclaré.

Avec droits

L'acheteur d'une action cotée avec droits peut se prévaloir des droits déjà déclarés.

Avis d'exécution

Attestation écrite donnant le détail de la vente ou de l'achat d'une valeur que le courtier en valeurs mobilières envoie normalement par la poste au client dans les 24 heures suivant « l'exécution d'un ordre ».

Avoir net

Pour un particulier, excédent de ses avoirs sur ses dettes. Pour une entreprise, excédent de son actif sur son passif.